Retour

Le faire-part

Le faire-part

Outre la nécessité d'informer vos invités de ce bel événement en préparation, le faire-part de mariage donne aux invités des indications sur l'univers et les couleurs de votre mariage. Grâce à des prestataires de confiance, La Dolce Vita vous aide à créer un faire-part sur mesure, personnalisé, et en accord avec vos envies.

Plusieurs conseils pour un faire-part de mariage :


- Réfléchissez bien au style de faire-part que vous souhaitez

Prenez le temps de voir ce qui existe car il y a de nombreuses propositions allant du faire-part classique dans lequel vos parents et grands-parents annoncent votre mariage à la dernière mise en page tendance beaucoup plus sobre, utilisant différentes typographies ainsi que des pictogrammes pour résumer efficacement les temps forts de votre Jour J.

 

- Plusieurs ventilations

Selon la nature des invitations que vous souhaitez lancer, il est possible de faire différentes ventilations de faire-part.
Les distinctions les plus connues sont :

  • invitation au mariage complet, y compris au brunch du lendemain
  • invitation pour la journée entière de votre mariage, sans lendemain
  • invitation pour les cérémonies et le vin d’honneur
  • faire-part d’annonce (comme son nom l’indique, c’est un faire-part de courtoisie qui annonce votre mariage mais qui n’invite pas aux festivités).

 

- Combien de faire-part dois-je commander ?

Cela parait évident mais vous êtes nombreux à vous tromper : ne comptez pas un faire-part par personne mais par famille qui vit à la même adresse. En général, pour calculer le nombre de faire-part à éditer, vous pouvez diviser le nombre de vos invités par deux en arrondissant à la dizaine au dessus. Pensez aussi que vous aurez potentiellement plusieurs ventilations, il faut donc bien répartir le nombre de faire-part commandés en conséquence. 

 

- Donnez rendez-vous à la bonne heure

Il faut bien réfléchir au timing de votre Grand Jour afin d’indiquer les bons horaires à vos convives. L’horaire le plus important est bien sûr l’heure de RDV, car les autres temps forts de votre journée s’enchaineront facilement avec toute la noce.
Pour que les invités retardataires (et il y en a TOUJOURS !) n’arrivent pas au même moment que la mariée, indiquez une heure avancée volontairement à vos convives.
Par exemple, si votre cérémonie civile commence à 15h30, indiquez bien 15h sur le faire-part. 

 

- Quand envoyer son faire-part ?

Il est d’usage d’envoyer son faire-part de mariage entre 3 et 6 mois avant le Grand Jour.
Pour éviter tout incident diplomatique, je vous conseille de les envoyer tous en même temps.
Si vous vous mariez durant la période estivale, envoyez-le pour obtenir une réponse avant les départs en vacances, c’est l’idéal. D’autant que vous aurez forcément des relances à faire. Quoiqu’on fasse, et quelque soit la date d’envoi, certains convives n’auront pas la délicatesse ni la courtoisie de vous répondre dans le temps imparti… c’est comme ça !
Pour faire tranquillement votre plan de table, il est idéal d’avoir toutes les réponses 2 mois avant Jour J. Du coup, demander un retour entre 10 et 12 semaines avant mariage, cela vous laisser le temps de faire vos relances dans les temps.

 

- Ces petits détails quoi comptent...

  • Choix de personnaliser : ne négliger pas le grammage de votre papier car il est l’élément majeur de votre faire-part. Il vous faudra aussi déterminer le format, les typographies, les couleurs d’impressions et les accessoires (dentelle, ficelle, ruban…).
  •  Frise de pictogrammes : très tendance pour résumer votre Grand Jour en un seul coup d’oeil.
  • Coupon réponse ou RSVP : pour faire comprendre que vous souhaitez « vraiment » une réponse écrite et faciliter la vie à vos convives, il existe désormais le RSVP (Réponse SVP). Pratique et bien pensé, vous pouvez insérer un texte avec réponses à cocher au recto et votre adresse avec emplacement du timbre au verso. N’oubliez pas non plus de noter une date butée de retour ou même une « réponse à réception ».
  • Relecture : il faut relire, relire, relire et relire encore… car il n’est pas rare qu’une coquille se glisse dans votre texte. L’idéal est aussi de le faire relire à certains proches.
  • Enveloppe assortie : détail important peut aussi être personnalisé, soit au recto avec une belle écriture et un timbre personnalisé (mon timbre à moi de la Poste), soit au verso avec un élément de décoration comme un tampon par exemple.
  • Prototype : mieux qu’une validation BAT (Bon à Tirer) par pdf, il est vivement conseillé de faire faire un prototype avant de valider votre faire-part. Vous pourrez ainsi recevoir un exemplaire test et vous assurez que tout vous convient. C’est indispensable pour être sûr et certain que le papier, la typographie, la grosseur du texte, les mises en relief, les petits éléments personnalisés… soient précisément comme vous le souhaitez.
  • Le "save the date" : comprenez en français "retenez la date". Il n’est pas obligatoire mais bien apprécié car son format court et concis permet de prévenir tôt les convives sur la date à réserver en attendant de recevoir le faire-part contenant les informations précises. Il s’envoie en général 9 à 18 mois avant le mariage. Pour une bonne organisation de tous, il est important d’y avoir recourt en cas de choix de date très en amont (12 à 24 mois en avance) ou en cas de mariage en plein été (dates souvent choisies pour les vacances).
  • Déclinaison du faire-part : ils existe de très nombreuses options. Votre faire-part est effectivement déclinable sur différents éléments de votre mariage comme la carterie Jour J (menu, marque-place, plan de table…) ou encore la décoration en général avec des rappels sur votre livre d’or, vos cadeaux invités, votre urne par exemple. Facile à reprendre aussi sur les cartes de "save the date", "change the date" ou carte de remerciement.

Les photos des faire-parts proviennent du site L'Atelier de Camus.

Prenez contact